Roue à filtres manuelle 5 positions 5x31,75mm - ZWO

Réf.: ZWFWHEEL
CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)
96,90 €
Une roue à filtres est un accessoire utilisable par les observateurs mais surtout par les astrophotographes...
Produiten stock

Une roue à filtres est un accessoire utilisable par les observateurs mais surtout par les astrophotographes. En effet, elle rend très simple le fait de changer de filtre photographique sans avoir à retirer la caméra du porte-oculaire ou tout démonter. Pour cela, il suffit de tourner la molette jusqu'à enclencher le filtre désiré.

Cette roue ZWO manuelle (non motorisée) peut contenir 5 filtres (non fournis), au coulant 31,75mm (filetage M28,5 standard filtres). Le caroussel est numéroté et cranté pour assurer un centrage parfait des filtres lors de la sélection.

Les observateurs des planètes peuvent utiliser plusieurs filtres colorés. Les observateurs du ciel profond pourront comparer l'action de filtres antipollution ou OIII sur leurs objets favoris. Les astrophotographes prendront, sans interruption et sans risque, une suite d'images en LRVB pour obtenir des photos extrêmement contrastées.

Un chassis en aluminium anodisé protège les filtres de la poussière, de l'humidité et des chocs. Elle se fixe directement au coulant 31,75mm d'un porte-oculaire ou sur un montage type T2.

  • Épaisseur de la roue filtrante : 20 mm
  • Connexion côté télescope : Filetage femelle T2 et 31,75mm
  • Connexion côté caméra : Filetage intérieur T2 et embase 31,75mm
  • Fournit de l'espace pour : 5 filtres de 31,75mm via le filetage du filtre
  • Matériau : construction en aluminium robuste
  • Hauteur maximale de montage du filtre : 7 mm
  • Hauteur de l'adaptateur 31,75mm : 25mm

Elements livrés

  • 1 roue à filtres manuelle ZWO 5 positions 5 x 31,75 mm
  • 1 adaptateur coulant 31,75 mm
  • 1 porte-oculaire T2 - 31,75 mm
  • 1 bouchon mâle coulant 31,75 mm
  • 1 bouchon femelle coulant 31,75 mm


Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire. Connexion