Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur les modifications de montures que nous effectuons...

Optimisation de montures, pourquoi faire ?

Les montures astronomiques peuvent être utilisées soit pour une utilisation visuelle, soit photographique. Pour une utilisation visuelle, la plupart des montures convient d'origine, sans avoir besoin de trop les modifier. L'on aura certes des problèmes de jeux mécaniques et autres suivis chaotiques, mais disons qu'en visuel, cela peut rester acceptable (bien que non souhaitable bien sur).

Dans le cadre d'une utilisation astro-photographique cependant, il est nécessaire d'utiliser des montures dont l'erreur périodique (erreur de suivi mécanique non linéaire liée aux divers éléments d'une monture) sera à la fois la plus faible en amplitude et également la plus "lente" possible. Lorsqu'on autoguidera une monture il faut avoir le temps de corriger le suivi et pouvoir guider suffisamment peu et lentement pour éviter de provoquer des phénomènes de vibrations ou de flexions trop importants.

La plupart des montures accessibles à des prix raisonnables (moins de 5000 €) sont fabriquées en grandes séries et relativement rapidement. Cela entraine une disparité de qualité assez importante sur la finition des éléments mécaniques (roulements, engrenages, vis sans fin, poulies-courroies, etc...). Si les montures que nous vendons sont d'ordre général très performantes et bien conçues elles souffrent néanmoins la plupart du temps de petits défauts de finition qui entrainent une grande perte de qualité dans les derniers "pouillèmes" de précision que l'on cherche à atteindre. Elles ont également parfois des soucis d'ordre cosmétique ou un élément qui ne fonctionnera pas immédiatement (carte électronique défectueuse, raquette non fonctionnelle, etc...)

La qualité de suivi souhaitable pour une utilisation astro-photographique d'une monture correspond à des erreurs périodiques à la fois lentes et d'amplitude raisonnable. Le point le plus crucial étant la vitesse de cette erreur. Enfin, si des jeux mécaniques trop importants sont présents dans la transmission de la monture, il sera inenvisageable d'obtenir un bon guidage du fait des latences importantes entrainées par ces mauvais réglages.

Est-ce à dire que les montures sont de mauvaise qualité ? Non, au contraire, elles sont d'excellente conception ! Simplement, il est évident que si nous passons plusieurs heures sur chaque monture pour les préparer, il n'en sera jamais de même à l'usine ou les montures sont fabriquées en série et le plus vite possible et sans possibilité de mesure à la sortie. Si la conception et la réalisation des montures sont désormais très bonnes voire même parfois excellentes, la finition et les réglages ultra-précis requis pour un suivi astro-photographique ne sont pas encore là et ce sont ces derniers "détails" qui font toute la différence.

Enfin, et dans certains cas, les montures présentent effectivement des défauts (normal dans toute production industrielle) et nos services vous assurent alors que jamais vous ne "tomberez" sur le mauvais numéro.

Les services de préparation et d'optimisation de montures Pierro-Astro' comprennent les points suivants :

  • Vérification générale de la monture, présence des accessoires, vérification que rien n'est cassé, qu'il ne manque pas une vis, un câble ou autre élément
  • Vérification de l'électronique et du bon fonctionnement de la monture.
  • Vérification et réglage des jeux mécaniques des axes AD et DEC
  • Vérification et réglage des jeux de transmission (engrenages) ou tension de la courroie (système de poulies/courroies)
  • Vérification et remplacement si besoin de la courroie pour les entrainements par courroies
  • Centrage du réticule du viseur polaire sur l'axe de la monture
  • Mise à jour du firmware de la télécommande de la monture
  • Mesure d'erreur périodique en laboratoire
  • Fourniture d'un bulletin de contrôle avec graphique d'erreur périodique et d'une notice de mise en station Pierro-Astro'

Cette mesure d'erreur périodique est crucial car elle nous permet de mesurer précisément le suivi de votre monture et vous garantir qu'il sera le plus parfaitement adapté à une utilisation photographique possible. La grande différence entre notre système de mesure et toute autre façon de vérifier le suivi d'une monture (sur le ciel par exemple), est le fait que nous faisons ces mesures en laboratoire. Nous n'avons donc pas de turbulence atmosphérique et nous pouvons réaliser ces mesures plusieurs fois, dans les meilleures conditions possibles et jusqu'à obtenir le meilleur suivi possible. Il en résulte que le moindre a-coup, la moindre vibration et le plus petit défaut de suivi sont perceptibles et corrigés au mieux par nos soins.

Démonter une monture sert-il à quelque chose ?

Non, dans l'absolu, démonter et remonter une monture ne sert à rien ! Beaucoup le font, changent la graisse ou nettoient leurs montures de fonds en combles, mais cette opération est risquée d'une part et les gains à attendre sont minimes. En général le gain sera l'élimination de petits copeaux ou d'une graisse "mazoute" horrible, mais ces défauts n'existent plus sur les montures récentes.

Ce qui nous permet d'optimiser une monture c'est notre capacité à en mesurer le suivi précisément ! Nous analysons le suivi (transformée de Fourrier) et pouvons intervenir sur les éléments qui le dégradent (roulements, poulie, engrenage, etc...) Cela peut être une petite aspérité sur une dent de poulie, un défaut de courroie, un roulement rouillé ou de mauvaise qualité... En bref des défauts microscopiques mais qui anéantissent tout espoir de bonne utilisation astro-photographique !

La différence majeure avec un simple démontage/remontage, est que lorsque des éléments mécaniques sont défectueux ou ne correspondent pas à nos critères de qualité, nous les retouchons ou nous les remplaçons ! Quand un élément mécanique présente un défaut, le retirer et le remettre n'a aucun sens ! Il faut soit le corriger (si possible) soit le remplacer.

Agissez-vous sur l'amplitude globale de l'erreur périodique ?

Très peu ! La majorité de l'amplitude principale d'une erreur périodique de monture provient du couple vis-sans-fin / couronne dentée. Ces éléments étant constitutifs de la monture ils ne sont pas remplacés. Par contre si un défaut (une marque par exemple) est présent sur l'un ou l'autre de ces éléments, nous retournons la monture en SAV auprès de la marque. Dés lors que vis-sans-fin et couronne n'ont pas de défauts particuliers et que l'amplitude globale reste dans nos critères de qualité (essentiellement fonction de la taille de la monture) nous "braquons" tous nos efforts sur le réglage des jeux et des éléments de transmission afin de produire l'erreur périodique la plus lente et douce possible.

Quelles montures sont concernées par nos services ?

Nous effectuons ces modifications sur toutes les montures SkyWatcher à partir de l'HEQ5, jusqu'à l'EQ8 en passant par les EQ6, EQ6-R, AZ-EQ6, AZ-EQ5... Nous effectuons également ces réglages sur les montures Celestron CGEM, CGEM-II, CGX ainsi que sur les montures iOptron CEM 40, 60 et 120. Si la monture que vous souhaitez commander n'apparaît pas, n'hésitez pas à nous demander !

Vous avez acheté votre monture ailleurs et vous n'êtes pas content du suivi ?

  • Nous faisons également la révision complète des montures en provenance de clients déçus de leurs montures
  • Nous proposons également ces services pour les montures qui ont déjà pas mal tourné et nécessitent un réglage

Ci-dessous, deux graphiques montrant l'erreur périodique d'une monture avant et après révision...

ErreurPeriodique.jpg

Pour toute question complémentaire, n'hésitez pas à nous contacter !