Depuis toujours, les astronomes amateurs ou professionnels ont eu besoin de filtres pour observer le ciel ou le photographier. La question qui vient alors immédiatement est : quel filtre pour quoi faire ?

Le télescope (ou la lunette astronomique) capte à la fois la lumière des étoiles, des nébuleuses, des divers objets du ciel, mais également la lumière parasite des lampadaires et autres éclairages artificiels ainsi qu'une partie du rayonnement atmosphérique. En bref l'ensemble du spectre lumineux (visible, infrarouge et UV pour les télescopes à miroirs).

Les filtres astronomiques sont essentiellement des lames en verre optique clair ou teinté, d'une épaisseur pouvant varier d'1 mm à  2mm (parfois plus) et dont les surfaces ont été traitées par différents procédés de électro-chimiques sous vide afin de permettre la transmission et le blocage de certaines longueurs d'ondes du spectre.

Les caractéristiques des filtres sont donc essentiellement liées à leur bandes passantes. Le "format" (physique) du filtre est ensuite un élément très important qui permet de déterminer à quel endroit on va pouvoir utiliser le filtre, sur quoi on va pouvoir le visser ou dans quel accessoire il se monte.

Les filtres "montés" en barillets se vissent sur des accessoires filetés et ils sont en général assez épais (épaisseur du support + filetage), les filtres "non montés" sont des lames de verre qu'on place dans des supports spécifiques. Ils sont moins épais car il n'y a typiquement qu'une lame de verre.

Les filtres "non montés" sont de simples lames de verre qu'on glisse dans un tiroir spécifique ou dans une roue à filtres compatible.

Types de filtres

  • Filtre lunaire
    Le plus "connu" ou "commun" des filtres astronomiques, le premier que l'on achète en général avec son premier télescope, et qui est souvent fourni d'origine dans les pack pour débutants. Bien que l'obseevation de la Lune soit sans danger, elle est très lumineuse et éblouissante. Ce filtre a pour but d'atténuer cette clarté qui est assez vite fatiguante pour les yeux de l'observateur. Ce filtee lunaire est le compagnon idéal des observateurs de la Lune qui souhaitent observer l'astre Selene longuement et détailler les cratères et les mers lunaires avec leur instrument. Le filtre lunaire est généralement un filtre gris neutre ou un jeu de 2 filtres polarisants. Il est parfois vert foncé, mais lorsqu'il est "neutre", il n'entraîne aucune dominante de couleurs sur la Lune.
  • Filtre coloré
    Les filtres colorés sont utilisés pour mettre en valeur certains aspects des planètes, et augmenter le contraste lors de l'observation à l'oculaire de la Lune et des planètes. Ils améliorent des détails et facilitent l'identification de zones particulières (sur Mars notemment). Ils sont essentiellement utilisés en observation visuelle.
    Le choix d'un filtre dépend de l'astre à observer et du diamètre du télescope (ou de la lunette). Nos pages sur les filtres colorés vous indiquent quels filtres choisir et pour quel usage...
  • Filtre solaire
    L'observation du Soleil oblige à utiliser des filtres particuliers, très filtrants, afin d'assurer une sécurité maximale. Tous les filtres solaires se fixent à l'avant du tube optique, jamais au niveau des oculaires, avant que la lumière ne soit focalisée par les optiques. Il ne faut jamais observer le Soleil sans filtre labellisé.
    Il existe plusieurs types de filtres. Les filtres classiques ne laissent passer que 1/100 000 ème de la lumière solaire, sur tout le spectre. Les filtres H-alpha ne laissent passer que la raie de l'hydrogène ionisé, longueur d'onde à laquelle deviennent visibles les protubérances, les filaments et la chromosphère.
  • Filtre antipollution lumineuse (visuel)
    La pollution lumineuse est devenue un vrai problème pour l'astronome amateur situé en vile ou en banlieue des grandes agglomérations et même certains villages très éclairés. Les filtres antipollution sont conçus pour filtrer toutes les longueurs d'onde nuisibles des lampadaires (vapeur de sodium, vapeur de mercure, etc.) hormi les LED (hélas).
    Ces filtres augmentent le contraste des objets du ciel profond en "éteignant" le fond du ciel. Les objets du ciel profond se détachent ainsi mieux du fond de ciel et vous apparaîssent plus lumineuses. L'utilisation des filtres antipollution à bande large ou à bande étroite est affaire de compromis car filtrer fera disparaître les détails les plus fins. Pour les objets "stellaires" (galaxies, amas) choisissez des filtres bande large (CLS). Pour des objets nébulaires (dentelles du cygne etc...) optez pour des filtres à bande étroite (UHC voire O-III visuel).
  • Filtre spécifiques
    Les filtres spéciaux sont des filtres généralement dédiés à une étude particulière, typiquement les filtres CH4, les filtres U-Venus, les filtres UBVRI etc... La plupart d'entre eux ont un usage photographique, tant la bande passante est spécifique et parfois située en dehors du spectre visible par l'oeil humain
  • Filtre pour l’imagerie
    Ces filtres font apparaître les dentelles gazeuses des nébuleuses. Ils rehaussent les détails lunaires. Ils reconstituent la couleur pour les caméras équipés de capteurs noir et blanc. Ils atténuent la turbulence atmosphérique en imagerie planétaire ou neutralisent la pollution lumineuse. Que ce soit pour photographier le ciel profond, les planètes ou la Lune, les filtres sont les outils indispensables de l'imagerie. Ils sont enfin les outils principaux de l'astronomie scientifique. Les filtres photométriques (UBVRI ) servent à mesurer rigoureusement les magnitudes stellaires, en particulier lors de la recherche des exoplanètes. Nous détaillons ci-après le role des différents filtres pour l'imagerie...

Les différents filtres pour l'imagerie et leur utilisation spécifique

  • Le filtre IR-Cut ou UV/IR-Cut
    C'est est un filtre très basique mais essentiel ! Il coupe l'ensemble des rayonnements avant et au delà du spectre visible. Il est préconisé pour toutes les caméras couleur ou monochrome. On l'appelle également parfois filtre Luminance car pour les caméras monochrome, il laisse 100% du spectre visible et donc l'entièreté de la lumière. Notez que cette filtration est obligatoire, sauf à travailler spécifiquement dans l'infrarouge (auquel cas il vous faudra sont opposé : le filtre IR-Pass). Notez enfin que la plupart des filtres certifiés "photo" coupent l'infrarouge en plus de leurs spécifications propres.
  • Les filtres R-V-B
    les filtres photographiques R-V-B permettent de produire des images couleur avec des caméras monochromes. Généralement vous utiliserez une filtre L (IR-Cut) + rouge + vert + bleu pour composer votre image couleur finale. Ce procédé s'utilise à la fois pour le ciel profond et pour le planétaire lorsque le capteur est monochrome c'est en effet le seul moyen d'obtenir une image en "vraie couleurs" du ciel sur ces caméras.
  • Les filtres anti-pollution lumineuse "généralistes"
    Ces filtres sont par exemple les filtres CLS (le plus connu) ou Clear-Sky, les filtres IDAS-LPS, les filtres L-Pro, et les autres filtres multi-bande à bandes larges. Ces filtres vous permettent de supprimer majoritairement la pollution lumineuse des lampadaires (mercure, sodium..) mais hélas pas celle des LEDs... Ils sont dédiés à la photographie des objets stellaires (Galaxies, amas, amas globulaires...) mais n'aident pas trop pour les nébuleuses. Les plus récents, spécifiquement dédiés aux caméras couleur CMOS sont appelés OSC (one shot color).
  • Les filtres nébulaires multibande
    Ces filtres sont par exemple les filtres UHC (le plus connu) ou Ultra-high-contrast, les filtres IDAS-NB, les filtres L-EnHance, les filtres L-Extrem, et autres filtres Quad-Band ou Tri-Band. Ils produisent une image multi-bande en bande étroite et privilégient généralement et simultanément les bandes H-Alpha, O-III, S-II et H-Beta. Contrairement aux filtres généralistes, ils "éteignent" également les étoiles et permettent de mieux distinguer les nébuleuses par effet de contraste. Ils ne gardent que les bandes correspondant aux nébuleuses et ne permettent donc pas de photographier les galaxies par exemple. Ils sont très utiles sous les ciels pollués qui ne permettent pas d'imager les objets stellaires par exemple.
  • Les filtres nébulaires mono-bande
    Ces filtres sont par exemple les filtres H-Alpha, O-III, S-II et H-Beta mais ils sont spécifiquement passant sur une seule et unique bande étroite correspondant à la raie en question. Ils offrent des bandes passantes généralement très fines de quelques nanomètres seulement.

Les filtres anti-pollution et multi-bandes les plus récents sont appelés "OSC" (one-shot color) en général. Ils sont multi-bandes et dédiés à l'imagerie du ciel profond en bande large ou en bande étroite. Ils sont dédiés à l'imagerie "one-shot" du ciel profond avec les caméras équipées de CMOS couleur modernes (ASI 294, ASI533, ASI2600 etc...) Nous avons toute une sélection de filtres "OSC" ici : Cliquez ici !

Formats des filtres

Note : Les formats les plus courants sont le 31,75mm vissant (M28), le 50,80mm vissant (M48) et le 36mm non monté.

Format du filtreCommentaire
coulant 31,75mm (M28) Filtres utilisés généralement derrière un oculaire coulant 31,75mm, et dans certaines roues à filtres. Ils peuvent également se monter devant un adaptateur photo 1,25" ou tout autre type d'accessoire possédant un filetage femelle M28,5. C'est un filtre "monté" dans un barillet fileté M28 mâle standard. La surface utile de ce format est d'environ 26mm de diamètre.
coulant 50,80mm (M48) Filtres utilisés généralement derrière un oculaire coulant 50,80mm, et dans certaines roues à filtres. Ils peuvent également se monter devant un adaptateur photo 2" ou tout autre type d'accessoire possédant un filetage femelle M48. C'est un filtre "monté" dans un barillet fileté M48 mâle standard. La surface utile de ce format est d'environ 46mm de diamètre.
SCT Filtres montés dans un support fileté male/femelle type Schmidt-Cassegrain. Ils se vissent généralement à l'arrière des télescopes Celestron ou Meade Schmidt-Cassegrain avec filetage 2" 24FPP UNC. Ce filetage est très présent dans de nombreux instrument y compris certains Maksutov-Cassegrain. L'ouverture utile est d'environ 46 à 48mm. Il est intéressant de fixer un filtre Clear-Sky par exemple à l'arrière de son Schmidt-Cassegrain pour le "boucher" et ainsi éviter que la poussière ne rentre dans le tube. Cela augmente néanmoins la durée de mise en température du télescope.
T2 Filtres montés dans un support fileté T2 mâle (parfois mâle/femelle) le filetage T2 est un filetage de 42mm de diamètre au pas de 0,75mm (M42x0,75mm). Ce filetage est très courant dans les solutions photo habituellement rencontrées et offre une surface utile d'environ 38 - 39mm et peut donc de monter dans de nombreuses situations.
Filetages photo (objectifs) Filtres montés dans des barillets de grande taille à 52 à 82mm généralement, ils se vissent à l'avant des objectifs photo. Ces filtres sont généralement très chers en raison de leur grande taille. Ils ne servent qu'à la photographie avec objectifs.
31mm rond non monté Filtres sans barillet, habituellement simplement une lame ronde en verre de 31mm de diamètre. La marque Astronomik les propose toutefois certis dans un petit cerclage plastique qui protège les bords de la lame et évite astucieusement les contraintes mécaniques sur le verre en évitant un contact direct verre/métal. Ces filtres sont à placer dans des accessoires spécifiquement dédiés tels que des roues à filtres ou supports pour filtres non-montés. L'épaisseur des filtres "non-montés" Astronomik est de 3mm pour la bordure (plastique) et 1mm pour la lame. La surface utile de ces filtres est d'environ 29 à 30mm en fonction de l'ouverture du support dans lequel vous placerez le filtre.
36mm rond non monté Filtres sans barillet, habituellement simplement une lame ronde en verre de 36mm de diamètre. La marque Astronomik les propose toutefois certis dans un petit cerclage plastique qui protège les bords de la lame et évite astucieusement les contraintes mécaniques sur le verre en évitant un contact direct verre/métal. Ces filtres sont à placer dans des accessoires spécifiquement dédiés tels que des roues à filtres ou supports pour filtres non-montés. L'épaisseur des filtres "non-montés" Astronomik est de 3mm pour la bordure (plastique) et 1mm pour la lame. La surface utile de ces filtres est d'environ 33 à 35mm en fonction de l'ouverture du support dans lequel vous placerez le filtre. Ce format est actuellement très recommandé pour toutes les caméras avec capteurs jusqu'au format APS-C.
50mm rond non monté Filtres sans barillet, habituellement simplement une lame ronde en verre de 50mm de diamètre. Généralement entre 50,4 et 50,8mm de diamètre physique réel. La marque Astronomik les propose toutefois certis dans un petit cerclage plastique qui protège les bords de la lame et évite astucieusement les contraintes mécaniques sur le verre en évitant un contact direct verre/métal. Ces filtres sont à placer dans des accessoires spécifiquement dédiés tels que des roues à filtres ou supports pour filtres non-montés. L'épaisseur des filtres "non-montés" Astronomik est de 3mm pour la bordure (plastique) et 1mm pour la lame. La surface utile de ces filtres est d'environ 47 à 49mm en fonction de l'ouverture du support dans lequel vous placerez le filtre. Ce format est recommandé pour les caméras avec capteurs jusqu'au format 24x36mm
50x50mm carré non monté Filtres sans barillet, une simple lame carrée de 50mm de coté en verre. Ces filtres sont à placer dans des accessoires spécifiquement dédiés tels que des supports pour filtres carrés. Ce format est assez spécifique, généralement compatible avec les supports filtres Baader et assez peu en vogue actuellement.
27mm rond non monté Filtres sans barillet, une simple lame ronde de 27mm de diamètre en verre, à placer dans les supports adaptés. c'est un format relativement récent et encore peu utilisé
Clip pour APN Les filtres "clip" sont prévus pour être insérés directement dans le boitier de votre appareil photo numérique. Ils existent pour de nombreux types d'APN dans des formats différents. Ils permettent en général d'utiliser un objectif photo si celui-ci n'a pas des pièces optiques qui entrent dans le boitier au dela de la baillonnette.
  • Clip Canon EOS : pour les Canon avec capteurs APS-C
  • Clip Canon EOS XL : pour les Canon avec capteurs plein format 24x36
  • Clip Canon EOS M : pour les Canon EOS M hybrides
  • Clip Canon EOS XT : pour les Canon avec capteurs APS-C dédiés à la photographie grand champ.*
  • Clip Sony Alpha 7 et 9 : pour les Sony A7S etc...
  • Clip Nikon
  • Clip Pentax K1
  • Clip Sigma

* Les filtres Astronomik Clip XT sont spécifiquement dédiés à la photographie grand champ avec objectifs très ouverts. Leur très faible épaisseur de seulement 0,3mm leur permet d'éviter les effets de dégradation d'image très importants en bord de champ pour la photographie avec objectif grand-angles. Ils sont plus chers car beaucoup plus difficiles à fabriquer que les filtres Clip standards de 1mm d'épaisseur.